MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française
  
Nouveautés

 

  

 

 

 

 

 

CITATIONS

 

A l'époque des Pixies, j'ai du battre le record mondial de masturbation. (Kim Deal, ex Pixies)


Adolescent je voulais plus que tout réussir dans quelque chose pour laquelle j'avais de vraies dispositions. Et vu que je n'avais démontré la moindre qualité que pour la basse ou la masturbation, j'ai choisi bassiste, espérant que ce serait l'option qui me mènerait le plus loin. (Les Claypool, Primus)


Allons nous taper un gros steak et baiser sans capote et prendre de l'héroïne après. (Iggy Pop)


C’est incroyable, je peux aujourd’hui faire l’amour pendant des heures. Je suis capable de me contrôler et je ne pense plus qu’à une chose : satisfaire Trudie, ma femme. (Sting, 1996)

Avec Bob [Geldof], on n’arrêtait pas de parler de sexe, tout ce qu’on faisait, nos délires quoi, et on en rajoutait, finalement cette histoire ‘’des huit heures’’ qu’il a colportée a fait le tour du monde comme un incendie dans une forêt. (Sting)

Lorsque j'ai dit à Bob Geldof que je pouvais faire l'amour pendant huit heures avec ma femme, j'ai oublié de mentionner que cela incluait quatre heures de négociations, puis un dîner au restaurant et un ciné (Sting).

C’est Bob qui a sorti cette boutade à des proches, puis c’est devenu un gimmick, un jeu entre mon père et lui. Parfois Bob lui disait "Mais comment tu fais pour tenir pendant huit heures ? ça doit être terriblement ennuyeux ! (Coco Sumner, fille de Sting)


Arrêtez de nous faire faire l’amour entre nous dans vos fan-fictions ! (Ray Toro, My Chemical Romance)


Ça a toujours marché. Et tous ces trous du cul d’intellos qui se la racontent, comme quoi ils ont un message à faire passer. N’importe quoi ! Ils veulent se taper des nanas. La guitare, ça sert à ça et à rien d’autre. (Lemmy Kilmister, Motörhead)


Ce groupe était d'une violence meurtrière. En cinq images lubriques, j'avais mon orgasme dans mes petites culottes vierges. Mon cerveau se gelait, je ne pensais plus qu'entre mes jambes. La secousse. Ils étaient partis et, moi, je me retrouvais dans le vide, comme accrochée à une falaise, comme en train de me branler sans jouir. Papa avait coupé la TV. C'était trop tard. Ils m'avaient eue. J'étais rouge comme de la gelée de groseille, c'était pas de la musique pour fifilles à maman. (Patti Smith, à propos des Rolling Stones, 1990)


Ce qui m’ennuie le plus, dans le fait d’être un sex-symbol, ce sont les journalistes qui me demandent ce que j’en pense ! J’ai toujours été persuadé que les principaux ingrédients du rock étaient le sexe, la présence sur scène, et une musique plein d’énergie... Le sexe et l’énergie, c’est de cela qu’il s’agit. (Deborah Harry, Blondie, 1979)


Ce qui rend les femmes vulnérables, c’est leur sexe, ce grand orifice dans lequel même les insectes peuvent ramper. (Madonna)


Cela ne me dérange pas trop d’être un symbole sexuel. Ce qui me met hors de moi, c’est l’image intellectuelle qu’on se fait des filles sexy. On est ou intelligente ou sexy, jamais les deux à la fois. Moi, je ne suis pas une mignonne idiote et je ne tiens pas à  être traitée comme telle. (Pat Benatar, 1983)


Cette vie que je mène rend les gens heureux en  plus,  ça me permet de coucher avec des femmes magnifiques, de toutes couleurs, religions ou origines. C’est le pied total. Qu’est-ce qu’on peut vouloir de plus ? C’est comme ça. D’autres questions ? (Lemmy Kilmister, Motörhead)


Clive ! Je te suce ici ou dans ton bureau ? (Janis Joplin, Clive Davis = président de Columbia à l’époque)


Comme une guêpe sur une fleur à peine éclose, mes lèvres sur sa déchirure explosent son bouton de rose. (Hubert-Félix Thiéfaine)


Dans l'alphabet du corps, le Q est la consonne qui m'occupe toujours particulièrement (Claude Nougaro).


Dans le plaisir à deux on peut échanger ses pensées. Dans la masturbation on sait jamais à qui causer. (Pierre Perret, Papa-maman)


Dans les années 70, Jacques Brel avait ce petit avion avec lequel il venait me chercher quand j'étais en tournée. À 9 heures du matin, autant dire l'aube pour un couche-tard comme moi, il me réveillait pour m'emmener déjeuner puis me ramenait au spectacle, attendait la fin pour m'embarquer à nouveau, cette fois dans un bordel. Il ne touchait jamais aux filles, mais, dans tous les bordels de France, les filles connaissaient bien Jacques. Il leur offrait le champagne, buvait avec elles. Ensuite, de retour à l'hôtel, on sifflait des bières. Jusqu'à ce que, écroulé de fatigue, j'aille me coucher. Mais, dès 9 heures du mat, le téléphone sonnait de nouveau et je l'entendais hurler : « T'es levé ? Allez, on décolle ! » Et c'était reparti... Au bout d'une semaine, j'étais lessivé. Mais lui tenait le coup (Johnny Hallyday, Télérama, 2014).


Dans notre société, une femme qui parle ouvertement de sexe est considérée comme une dangereuse salope dont il faut avoir peur. Mais faire peur, tout compte fait, ce n’est pas si mal ! (Madonna)


Des femmes ont été niées à la masturbation plus sévèrement que les hommes et c'est bien là une autre méthode de pouvoir - on ne leur enseigne pas à se donner du plaisir... Pour la plupart des femmes cela leur prend un moment pour arriver à la « situation », mais une fois qu'elles y sont, moi je sais qu'elles vont tout faire pour aller au bout - bref, on est toutes les mêmes ! (Lydia Lunch)


Durant toute ma première année au lycée, je ne pouvais pas m'envoyer en l'air, et j'étais sexuellement très frustré. J'avais l'habitude de me coucher toutes les nuits avec le son de mon voisin de droite qui baisait sa petite amie, et ensuite tous les matins, le type de gauche écoutait Lionel Ritchie très tôt et allait déjeuner. Je ne pouvais vraiment pas m'envoyer en l'air. (Brian Molko, Placebo)


Elle sentait distinctement et décidément le savon. Au diable. Autant coucher avec une machine à laver (Boris Vian).


Elvis Presley ne savait pas baiser. Il sait chanter, mais il ne sait pas faire grand chose de plus (Natalie Wood).


En 1981 je me baladais rue Saint-Denis, là je tombe sur une pute superbe, je lui dis : «  tu sais comment je m'appelle, mais toi quel est ton nom ? » « Socialisme ». Alors je monte avec elle et dans la chambre je m'aperçois que c'est un immonde travelo. Elle me dit alors « prends-moi par le communisme ! » (Serge Gainsbourg)


En plus de mes séances de sport, mon mari et moi avons cinq rapports sexuels par jour. C'est du sexercise ! (Mel B).


— Est-ce vrai que votre femme Jerry vous a surpris au lit avec David Bowie ?
— Si ça ne l'était pas, vous croyez que ce serait dans son livre ?!
(Mick Jagger, The Rolling Stones)


Et tu me dis : reviens je suis ton jour de fête, reviens jouir mon amour dans ma bouche agonie. (Hubert-Félix Thiéfaine)


Excusez-moi, j’ai du sperme dans le nez. (Brian Molko, Placebo)


Faire de la musique, c'est comme faire l'amour. Les gestes sont toujours les mêmes mais chaque fois c'est différent. (Arthur Rubinstein)


Grâce à mes chansons, j'aurai les drogues et les filles. Pour pouvoir tirer un coup, il faut écrire de bonnes chansons. (Noel Gallagher, Oasis, 1994)


Iggy Pop : bon, c'est pas tout ça, mais quand est-ce qu'on passe à l'action tous les deux ?
Debbie Harry : Mon petit ami est dans la pièce d'à coté et il mesure 1m 90.
Iggy repart penaud. Punk oui, mais pas téméraire ! (Iggy Pop)


Il est important pour moi d’être amoureuse... sans parler de sexe, un vrai problème, il faut que je le fasse au moins trois fois par jour. Les femmes ont autant de besoins sexuels violents que les hommes, alors pour compenser, je nage, je fais du karaté, de la gym et me masturbe toute la matinée. (Björk, 1995)


Il était le meilleur amant. Je veux dire absolument LE meilleur. (Pamela Des Barres, groupie, à propos de Steve Tyler, Aerosmith)


Il faut faire l'amour comme on va à l'étude
Et puis descendre dans la rue
Il faut faire l'amour comme on commet un crime.
(Léo Ferré,
La violence et l'ennui, 1980)


Il ne faut plus miser que sur sa petite bite. Et c’est vrai que c’est difficile pour les mecs de miser sur autre chose que leurs petite queue à trois balles. C’est pathétique tout ça. Il ne faut pas qu’ils aient peur de se féminiser. L’avenir des mecs c’est de devenir demi PD. Et ça les mec ils ne savent pas trop, c’est pas facile pour eux. Les nanas deviennent de plus en plus autosuffisantes, il faut donc fabriquer une tonne de tendresse par jour mais ce n’est pas facile (Jean-Louis Murat, 2003).


Il y a des gens qui parlent quand ils font l’amour, moi je dis rien, chacun son truc. (Catherine Lara, 1984)


Il y a toute une période de ma vie où j'aurais voulu être sans sexe (Mylène Farmer).


J’admire les gens qui vivent leur sexualité sans réserve. Je suis sûr qu’on en a plusieurs, et c’est là qu’on se brime, qu’on a peur. Les plus grandes réalisations sont les plus audacieuses, les barrières à  abattre sont nombreuses, il y en a tant, et surtout sexuelle. (Ray  Davies, The Kinks, 1979)


J’adore l’amour et je n’ai jamais hésité à draguer tous les hommes que je désirais. J’ai dû avoir plus d’une centaine d’amants. Mais je ne tiens pas les comptes. (Madonna)


J’ai attendu 60 ans pour devenir un sex-symbol (Louis Bertignac, 2015).


J'ai des quantités phénoménales de films de cul, mais je les regarde rarement. Ce qui me plaît c'est de les collectionner. (Slash, Guns N' Roses)


J’ai entendu circuler sur nous des histoires absolument insensées de partouzes en coulisses dans les loges. Cela me fait marrer parce que les trois quarts sont de la pure fiction. Cela me rassure aussi car, dans tous les domaines, on ne prête qu’aux riches. (Slash, Guns n’ Roses, 1988)


J'ai épousé un allemand. Tous les soirs je me déguise en Pologne et il m'envahit (Bette Midler).


J'ai eu une période, vers l'âge de 14-15 ans, où j'aimais bien me déguiser en femme. Mais ça n'a duré que quelques mois. De toute façon le sexe pour le sexe ça ne m'intéresse pas. J'ai besoin de quelque chose de plus pervers. (Sid Vicious, The Sex Pistols)


J’ai particulièrement honte pour mes contemporains qui organisent des charters du sexe pour la Thaïlande et pour toutes ces déviances liées à des déséquilibres. (Tanita Tikaram, 1995)


J'ai rencontré Courtney Love, elle m'a dit qu'elle aimerait bien coucher avec moi mais qu'elle ne pouvait pas parce que j'étais une popstar. Je lui ai donc répondu que je ne pouvais pas coucher avec elle parce qu'elle était laide (Robbie Williams).


J’ai souffert de ne pas avoir un vrai physique de garçon, car les stéréotypes sexuels sont très marqués. Mais c’est de ma faute, j’ai beaucoup joué sur l’ambiguïté, ça me paraissait plus excitant, plus mystérieux. Le sexe a toujours été important pour moi, que ce soit les filles ou, avant, la masturbation... Dans un pays libéral, où ce genre de comportement aurait été admis et parfaitement toléré, je ne serais pas devenu ce que je suis. La répression a de bons côtés, elle permet l’évolution. Sans elle, le sexe ne tiendrait pas un rôle aussi important dans ma vie de tous les jours. (Brett Anderson, Suede, 1993)


J'ai toujours considéré la perte de ma virginité comme une promotion (Madonna, Madonna interdite de Christopher Andersen, 1992).


J’ai toujours eu 20 ou 30 dollars sur moi pour me faire une femme à l’hôtel. (Puff Daddy, 2010)


J’ai vécu pour le sexe. Curieusement, je m’en suis éloigné. Le SIDA a changé ma vie. J’ai cessé de sortir, je suis presque devenu une nonne. J’avais vraiment des mœurs très légères, mais j’ai arrêté. Cette vie ne me manque pas. Tous ceux qui ont eu des mœurs légères devraient passer un test. (Freddy Mercury, Queen, 1987)


J'aime bien que les filles aient envie de moi, je suis fou de ça, mais je commence à m'inquiéter quand c'est un mec qui vient vers moi, je n'ai rien contre les homos tant qu'ils ne touchent pas mes fesses. (Liam Gallagher, Oasis)


J'aime être enceinte pour tellement de raisons. Sans oublier que le sexe est génial pendant cette période (Britney Spears).


J'aime bien quand les filles me disent « Baise moi, baise moi, baise moi. » (Graham Coxon, Blur)


J'aime lécher les gens. J'aime bien les langues en action, que ce soit deux garçons, un garçon et une fille ou deux filles (Pink).


J’aime les femmes. C’est pour elles que je suis dans la musique. J’ai découvert qu’on pouvait les faire se déshabiller si on jouait de la guitare. (Lemmy Kilmister, Motörhead, 1991)


Jamais je ne poserai nue pour de l’argent. Je trouve cela ignoble.  J’irais brûler en enfer pour une chose pareille. La seconde chose qui m’empêche, c’est l’idée que ma famille puisse tomber sur ces photos. Si mon pépé m’avait vu étaler tout ça... (Muriel Moreno, Niagara, 1990)


J'en ai marre de voir tous ces clips de hip-hop avec des filles en string qui se touchent, moi, si j'ai envie de voir une fille à poil, je mate un film porno. En plus, je suis sûr que tous ces rappeurs ont de petites bites ! (Jay Kay)


J’étais de plus en plus accro. Je ne vivais que pour deux choses : sauter les plus belles gonzesses et me shooter. (Little Richard , 1984)


Je déteste les garçons qui ont peur de la pisse, de la merde et du sang des règles. Je veux un mec qui me laisse lui pisser dans le nombril (Shirley Manson, Garbage).


Je fume, je bois, je baise, triangle équilatéral. (Serge Gainsbourg)


Je jouis parfois sur scène, ce n’est pas bidon ! Je me sens si fébrile, durant mes concerts... Certains de mes orgasmes sont même beaucoup plus puissants que ceux que j’éprouve dans l’intimité. (Tori Amos, 1994)


Je me souviens bien de toi au Chelsea Hotel, tu parlais avec courage et tendresse, me faisant une pipe sur le lit défait pendant que les limousines attendaient dans la rue. (Léonard Cohen, Chelsea Hotel N°2, à propos de Janis Joplin)


Je n’accepterais de travailler sur du X que lorsque je sentirai que le film est réalisé par quelqu’un de sain d’esprit. Je n’ai aucun problème avec la nudité ou avec le fait de s’afficher, de se montrer, par contre j’ai un problème avec l’état d’esprit malsain que l’on devine. S’il y avait des films de cul sans cet esprit sale, j’adorerais en faire la BO, mais je n’en ai pas encore vu (Sébastien Tellier, 2008).


Je n'ai jamais baisé avec Nirvana en fond sonore, Dieu merci ! (Brian Molko, Placebo)


Je n’arrive pas à imaginer Boy George en train d’avoir des rapports sexuels, je préfère ne même pas y penser. Par contre, je vois bien les frères Gallagher d’Oasis en train de baiser. Tout comme les mecs de Menswear. D’ailleurs, j’imagine très bien les mecs de Menswear en train de me baiser. (Marc Almond, 1995)


Je ne connais rien à la musique. Pendant des années j'ai cru que les Variations Goldberg étaient un truc que M. et Mme Goldberg ont essayé de faire pendant leur nuit de noces. (Woody Allen)


Je ne suis pas exhibitionniste. Je suis pudique. Mais la vraie laideur n’est pas dans les sex-shops. Elle est dans la misère de ceux qui doivent y aller. A cause de la solitude. Le seul scandale, c’est ça... La misère. Toue la misère... (Marc Almond, Soft Cell, 1983)


Je ne vois pas pourquoi je me cacherais d’être gay, il n’y a pas de honte à  ça. Je serais totalement hypocrite si je chantais des chansons d’amour s’adressant à  des femmes. Si ça ne plait pas à  certaines personnes, c’est leur problème. Je ne joue pas non plus les folles évaporées, même si c’est à  la mode, ce n’est pas dans ma nature. (Jimmy Somerville, Bronski Beat, The Communards, 1984)


Je partageais la chambre de Billy. Il avait dragué une fille, lui avait fait sa petite affaire et m’a demandé : « Tu veux tirer ton coup ? » Je lui ai répondu « merci Bill, on tourne une émission en direct demain et je préfère dormir. » Mais la fille ne voulait pas partir ! Une grosse dispute a éclaté dans la chambre d’hôtel. Les roadies sont venus nous aider à virer  la fille. Elle a baissé sa culotte et elle a dit : « Je vais tous vous baiser ! Je vous ferai splitter, comme je l’ai fait pour les Pistols ! » (Mark Laff, Generation X)


Je pensais que j'aurais niqué avec Graham depuis tout ce temps, ou au moins que j'aurais eu droit à une branlette, mais apparemment, il y a toujours des trucs mieux à faire. (Alex James, Blur)


Je pense que c’est le sexe qui nous contrôle. J’ai l’impression que notre caractère, notre image, la façon dont on s’habille, se coiffe… sont des codes pour exprimer sa sexualité et l’expliquer aux autres de manière inconsciente. Nous sommes tous le jouet de notre propre sexualité (Sébastien Tellier, 2008).


Je pense que la plupart des hommes préfèrent entendre des petites respirations plutôt que de grands cris. Sinon, ça ressemble trop à un film porno (Cheryl Cole).


Je pense que nous sommes tous des pervers sexuels (Madonna).


Je pense que tous les hommes doivent savoir bouffer une chatte. (Brian Molko, Placebo)


Je peux le dire rétrospectivement : j'ai fait mon éducation sexuelle avec la soul et le funk. James Brown, Stevie Wonder… Quelle vitalité dans le bassin ! Plus tard, j'ai retrouvé cette excitation sur la scène hip-hop, mais jamais ou presque dans la musique blanche.  (Sophie Bramly)


Je peux rendre n'importe quelle femme hétéro, bisexuelle (Rihanna).


Je préfère faire l'amour plutôt que d'être amoureuse. (Carla Bruni)


Je sais que ça va surprendre, mais j’en suis venu à  considérer le sexe comme une activité procréatrice. (Eric Clapton, 1994)


Je savais bien quand j’ai écrit « Sex and Drugs and Rock’n’Roll » qu’on ne trouverait pas mieux, mais je n’aurais jamais pensé que ça prendrait cette ampleur. Manque de chance, on ne peut pas déposer un titre de chanson, sinon à cette heure, je serais riche ! (Ian Dury, 1988)


Je suis arrivé trop tard dans un siècle trop vieux. Il n'y a que des interdits. Quand j'avais 20 ans, on pouvait rouler vite, picoler, fumer n'importe où. Et quand on tirait une gonzesse, la seule peur qu'on avait c'était de la mettre enceinte. Ou de choper une petite chtouille, mais pour ça il y avait le bleu de méthylène ! (Michel Sardou).


Je suis capable de me mener à l'orgasme simplement par la pensée. La mémoire sensorielle a une puissance qu’on ne soupçonne pas. (Lady Gaga)


Je suis certain que quand on fait bien l’amour, il y a tous les dieux qui applaudissent. (Alain Bashung, 1994)


Je suis en quête de sexe... Je suis très douée au lit. (Lady Gaga, 2010)


Je suis gay, et je l'ai toujours été, même lorsque j'étais David Jones. (David Bowie, Melody Maker, 1972)


Je suis l'anti-Michael Jackson : je deviens noir (allusion à ses bras tatoués) et je me fais des vieilles (Daniel Darc).


Je suis paresseux. Physiquement paresseux. Je veux bien écrire, lire, regarder ou parler, mais les relations sexuelles sont l’unique activité qui m’intéresse encore. (John Lennon, 1966)


Je suis poisson, c'est le liquide qui me soutient et c'est la queue qui me dirige (Carlos).


Je suis prête à poser pour Playboy. Quand les femmes atteignent un certain point de célébrité, elles ne peuvent plus garder leurs vêtements. (Justine Frischmann, Elastica, 1995)


Je suis très fort pour dormir. Je m'endors très vite. Pour ce qui est de niquer, je sais pas. Je peux être bon, je peux être nul. Je crois que je suis plutôt désintéressé. (Graham Coxon, Blur)


Je suis trisexuelle. Je compte tout essayer (Pink).


Je suis une fille célibataire. J'aime avoir du bon temps. Je couche avec les gars de mon band toutes les fois parce que c'est plus facile. (Lady Gaga)


Je tire toujours beaucoup de fierté à boire et à baiser. (Noel Gallagher, Oasis)


Je trouve le porno courant trop évident à mon goût. Je préfère l’érotisme, la semi nudité au nu intégral, même si ça ne me choque pas. Je trouve les magazines féminins ou alors les pages consacrées aux dessous dans les catalogues plus attrayants. Dans les bouquins pornos, les modèles savent la raison pour laquelle elles sont photographiées, elles sont conscientes du rôle qu’elles jouent et cela enlève toute séduction. Tandis que dans les presse féminine, supposée ne s’adresser qu’à des dames, l’intention est différente, c’est moins orienté et donc plus excitant. (Robert Smith, The Cure, 1989)


Je trouve que beaucoup de musiciens pop sont trop facilement entichés de sexe. Ce n’est après tout qu’une des merveilleuses fonctions corporelles et spirituelles, au même titre que manger, chier, lire, écouter. Je ne vois pas pourquoi neuf musiciens pop sur dix se concentrent sur leur bite, ce n’est pas à  l’image de la vie. (Andy Partridge, XTC, 1991)


Je viens d'acheter un gode avec une caméra intégrée au bout ! C'est cool, tu peux le brancher sur la télé pour voir les images en direct ! (Brian Warner, Marilyn Manson)


Keith Richards peut aller se faire foutre, comme tous ces gusses qui ont survécu aux années 60, qui se baladent en jet privé et qui entretiennent leur réputation de durs à cuire en allant tringler des mannequins dans les meilleurs hôtels de Paris. Lemmy, pendant ce temps-là, vous savez ce qu’il fait ? Il écluse des whisky cocas et il écrit un nouvel album... (Dave Grohl)


Kelly Osbourne est hétéro, mais elle est si jeune que je pourrais la dévorer ! (Pink).


La France est prospère grâce à Lourdes et Pigalle (Pierre Perret).


La langue est un organe sexuel dont on se sert occasionnellement pour parler (Boris Vian).


La nuit tous les chats sont gris, mais les chattes, il n'y en a aucune de pareille (Pierre Perret).


La plus grosse erreur que j’aie jamais faite, c’est de dire à  ce journaliste du Melody Maker que j’étais bisexuel. Jésus Christ, j’étais si jeune alors. Je faisais des expériences. (David Bowie, 1983)


La première chose que je regarde chez un homme, c'est sa femme (Catherine Lara).


La queue c’est féminin. Le con masculin. Question de chance. (Serge Gainsbourg)


La testostérone est en train de disparaître du rock. La bite est un élément important du rock. On dirait que c’est moi avec ma robe qui doit m’en charger. (Courtney Love, Hole, 1995)


Le cul dans le rock’n’roll ça n’existe pas. C’est un truc complètement tabou. Ça fait partie de la vie. J’aime bien les histoires de cul. (Gogol 1er)


Le lendemain de mes apparitions à  la télé, je me fais agresser dans la rue. Pour mon anniversaire, je reçois des centaines de menaces de mort. Mais je sais me défendre, je vis avec ça depuis toujours. Je ne suis pas qu’une tante pour les médias, je me comporte de la même façon en ville et mes fans m’apprécient justement pour cette raison. (Boy George, ex, Culture Club, 1988)


Le mâle n’est pas monogame. Pas naturellement. Et la femme, si. Elle ne pige rien à  ces mecs qui cavalent par monts et vaux, courant le jupon. C’est le problème énorme. Alors vous les hommes, vous mentez ! Ceci dit, je n’ai rien d’une féministe. J’aime les hommes. Vraiment. En Angleterre, il y a ce slogan féministe qui dit : « Une femme a besoin d’un homme comme un poisson rouge a besoin d’un vélo. » Ceci serait vrai pour une lesbienne, mais moi je ne suis ni lesbienne, ni féministe, ni le symbole triomphant de la femme au pouvoir. (Chrissie Hynde, Pretenders, 1994)


Le plaisir solitaire, à force, c'est pas très bon pour le mental. On se dépeuple (Jacques Dutronc).


Le problème de certaines femmes, c'est qu'elles portent des robes qui laissent entendre qu'elles vont se mettre à chanter. À chanter faux évidemment (Jacques Dutronc).


Le rockeur ne prend pas de pincettes. Le rockeur est du genre "Salut, on baise ?". (Philippe Manœuvre)


Le seul problème vraiment grave aujourd’hui n’est pas la violence ou la drogue, mais le SIDA. C’est là, cela peut frapper partout et tout le monde. Quand je baise une fille que je ne connais pas, je croise les doigts. (Slash, Guns N’Roses, 1988)


Le sexe c’est le plus vieux sport du monde, un sport de contact. J’essaie de ne pas perdre la main, même si le temps manque parfois pour le pratiquer. D’ailleurs, quand je fais l’amour, je me dépêche de jouir une première fois pour attendre ensuite le second orgasme qui se trouve ainsi décuplé. (Terence Trent D’Arby, 1996)


Le sexe c’est une bite dans le cul. C’est un moyen pratique de délivrer son trop plein d’énergie.
(Daniel Darc)


Le sexe est la seule manière qu'ont les gens de se défouler. Ça, ou se saouler complètement. (Björk)


Le sexe est le plus illogique des besoins. (Björk)


Le sexe n’est pas une réponse. Le sexe est une question. Et la réponse est : "oui". (Steve Martin)


Le sexe n'est sale que quand on ne se lave pas. (Madonna)


Le sexe ne me manque pas, car je m’amuse toute seule. Vous voyez ce que je veux dire ? (Rihanna, 2009)


Le sexe pour moi, c'est comme un rhume, il faut se moucher ! (Henri Salvador - La joie de vivre, 2011)


Le sexe se vend bien, donc je pratique le plus possible. (Kelly Osbourne)


Le style de vie rock'n'roll, c'est bien vivre et trouver une fille bien... Le jour n'est pas arrivé où je me ferai passer la bague au doigt. Non, je suis encore à l'affût de bons coups. (Robert Plant, Led Zeppelin, 1973)


Les absents ont toujours tort d'avoir cru que leur femme était frigide (Pierre Perret).


Les anglais ont toujours bouffé de la merde, ce qui influe très facilement sur le ramollissement de leur cerveau. Sexuellement par contre, on est toujours au top. (Madness)


Les autres groupes s'amusent avec des putes et de la cocaïne, et nous qu'est ce qu'on fait ? Des jeux de société. (Noel Gallagher, Oasis, 2006)


Les Beatles, c’est juste bon pour draguer les filles, les Stones c’est pour les envoyer en l’air. (François Jouffa)


Les bites, c’est comme les chiennes, faut les sortir au moins 3 fois par jour (Eric Charden).


Les éléphants, ce sont des saloperies. Il faut les exterminer ces sales bêtes ! C'est énorme, c'est laid. Ils ont une bite énorme et ça me complexe à mort ! (Jacques Dutronc).


Les femmes aiment peut-être les impuissants. Un homme, un vrai, ça leur fait toujours un peu peur. Elles craignent d'être blessées. Un impuissant, c'est comme une bonne copine (Boris Vian).


Les femmes n'aiment pas qu'on tourne leurs tétons dans tous les sens comme des boutons de radio. (Jennifer Lopez)


Les filles biens sont juste les mauvaises filles qui ne se font jamais attraper (Rihanna).


Les gays honteux qui dissimulent leur sexualité, ceux-là penchent toujours vers la droite. Mais ils doivent savoir qu’en Angleterre victorienne et puritaine on a pendu plus de gars pour sodomisation que pour meurtre. Sans parler de ce type qui s’était fait son âne : on a pendu l’âne avec lui pour complicité. (Richard Coles, The Communards, 1987)


Les gens se laissent emporter par une satisfaction égoïste s’ils font l’amour sans avoir d’enfant. Cela ne peut que vous faire dérailler, simplement parce que ce n’est pas naturel. (Chrissie Hynde, The Pretenders, 1993)


Les grands musiciens finissent par faire de la musique sexuelle, comme Prince, Curtis Mayfield ou encore Serge Gainsbourg. Ils finissent toujours par parler de sexe car une musique sexuelle ne peut pas s’apprendre comme on apprend le jazz ou le rock par exemple. La musique sexuelle demande un investissement extrêmement rare qui ne relève pas vraiment de l’ordre de l’émotion. C’est une musique qui doit exciter. Ce n’est pas de la tristesse, ni de la joie, il faut arriver à transformer des notes en sensualité et cela ne peut pas s’apprendre. Pour un musicien, créer de la musique sexuelle est ce qu’il y a de plus intéressant. Cela peut prendre des heures car il faut attendre de tomber sur la note sexuelle (Sébastien Tellier, 2008).

La note sexuelle selon moi est une note qui ne vient pas gêner l’acte sexuel, mais plutôt l’accompagner. Au mieux, c’est une note qui excite. Trouver une note qui fait bander serait merveilleux. Peut-être que certaines personnes ont ressenti cet effet, mais je ne les connais pas et moi, je ne peux pas bander sur ma propre musique. Je ne peux pas non plus tester mon album avec une fille car ce serait comme me masturber devant un miroir (Sébastien Tellier, 2008).


Les hommes m'ennuient, mon meilleur allié, c'est mon vibromasseur (Taylor Momsen).


Les hommes ont besoin d'avoir une grosse bite. C'est vraiment tout ce qui compte (Lady Gaga).


Les Japonaises sont géniales. Elles se pointent simplement vers toi et te demande Tu veux coucher avec moi ce soir ? (Liam Gallagher, Oasis, 1996)


Les Stones font de la musique de baise, de la viande rouge et crue. (Patti Smith)


L’homme doit être doué au lit. Et la taille… ça compte ! Vous voyez ce que je veux dire ? La beauté intérieure compte aussi, bien sûr, mais si le reste ne suit pas, c’est pas cool. (Rihanna, 2009)


Ma musique n’est pas supposée vous donner envie de faire une émeute ! Ma musique est supposée vous donner envie de baiser ! (Janis Joplin, 1969)


Ma plus grande erreur a été de dire au journaliste du Melody Maker que j'étais bisexuel. Mon Dieu, j'étais si jeune alors. J'expérimentais… (David Bowie, Rolling Stone, 1993)


Ma position sexuelle préférée ? Celle de l'étranglement ! (Brian Warner, Marilyn Manson).


Madonna me voulait. Pas moi. Ce fut une nuit horrible. Elle était féroce et exigeante. Quand elle a compris que je ne lui donnerais rien, elle est devenue enragée (Michael Jackson).


Marianne (Faithfull) n'a pas grimpé aux rideaux, avec Mick (Jagger) et son petit zizi. Je sais qu'il a une énorme paire de couilles. Mais on ne peut pas dire que ça compense... (Keith Richards, The Rolling Stones).


Mieux vaudrait apprendre à faire l'amour correctement que de s'abrutir sur un livre d'histoire (Boris Vian).


Moi et ma sœur, on est hétéro. J’ai essayé un peu les filles, mais pas de quoi me dire bi. Enfin, si tu me donnes suffisamment à  boire, je baise n’importe quoi. (Kelley Deal, The Breeders, The Amps, 1996)


Mon mari est plus proche de ses adversaires de jiu-jitsu que de moi. Parfois, je le vois en plein combat et je me dis : tiens, il n'a jamais fait cette position avec moi ! (Madonna)


Mon médaillon touche mon pénis, t'entends ? (Roi Heenok)


Ne me demande pas quel disque je mettrai pour faire l'amour. Je n'écoute pas de musique dans ces moments-là. C'est un truc de Français, moi je suis Anglais, on fait pas ça chez nous... Ou alors ça serait Anarchy In The UK des Pistols. (Noel Gallagher, Oasis)


N'importe quel homme ou femme qui dit qu’il n'est pas intéressé par la pornographie est un menteur (Elvis Presley).


Notre programme, c’est rock and roll, défonce et niquer dans la rue. (MC5, White Panther Party, 1968)


Nous, on avait un cliché en tête : c’était sexe, drogue et rock'n’roll. Et on l’a appliqué comme une méthode. (Bernie Bonvoisin, Trust, Marianne, 2014)


Nous sommes allés dans des temples à Osaka et il y avait beaucoup de filles et de jeunes femmes aux visages peints en blanc, en train de prier et de chanter. C'était la scène la plus érotique que j'ai jamais vu (Matthew Bellamy, Muse).


Nous sommes payés en nature. Notre public, ce sont des salopes et des putes, toutes autant qu'elles sont (Nikki Sixx, Mötley Crüe).


On fait du rock pour se faire sucer la queue. (Nikky Six, Motley Crue)


On ne connaît pas vraiment un mec tant qu’on ne lui  a pas demandé de mettre une capote. (Madonna, 1990)


On ne devrait tromper sa femme que quand elle est jolie. Sans ça on doit avoir l'impression que les filles vous accordent ça pour vous consoler (Boris Vian).


On ne pouvait pas baiser un tas de filles à moins de porter du mascara. (Mick Rock, photographe et vidéaste de Bowie, 1998)


On parlait très peu de bisexualité ou de culture gay avant moi. Sans le savoir, j'ai vraiment fait émerger tout ça. Avant de venir en Amérique, je n'avais jamais, jamais vu le mot gay. Il a fallu un peu de temps et quelques grosses rumeurs avant que les gays ne disent "nous désavouons David Bowie". Bien sûr. Ils savaient que je n'étais pas ce pour quoi ils se battaient. (David Bowie, Playboy, 1976)


Oui je suis un connard de classe moyenne, j'ai un diplôme en nichons (Damon Albarn, Blur).


Pas de baise c'est bien mieux que de continuelles disputes ! (Slash, Guns N’ Roses).


Pas de menottes, pas de matériel SM dans mes bagages ! Le mal qu’on peut se faire, c’est seulement avec les sentiments. (Madonna)


Pas de pipe, pas de backstage. (Duff McKagan, Guns N’Roses)


Pete Townshend (The Who) : Bravo les gars, vous faites du bon boulot, vous reprenez notre flambeau. Johnny Rotten (Sex Pistols) : On s'en bat les couilles de votre flambeau, on veut juste tirer des meufs (1978).


Peu de personnes réalisent que le sexe est leur seul moyen d'exprimer toutes leurs abstractions. (Björk)


Pour bien faire l’amour avec une femme, il faut l’avoir fait plusieurs fois. C’est toujours très mauvais la première fois ! (Johnny Hallyday, 1993)


Pour Noël, je veux de la bonne bouffe et du sexe. (Rihanna, 2009)


Pour régler le problème de la surpopulation, il faut rendre l'orgasme féminin indispensable à la reproduction. (Didier Super)


Pour une bonne soirée de la St Valentin, moi tout ce que je veux c'est une bonne bite et un plat de spaghettis. Des  féculents et du bon sexe ! (Lady Gaga, The Sun)


Pourquoi je suis devenu un rocker ? Pour pouvoir bouffer de la chatte 3 fois par jour !  (Lemmy Kilmister, Motörhead)


Quand j’étais en Inde, je m’éditais sur cet album de Yoko et sur la manière de la présenter. Un jour, j’ai pensé subitement que le meilleur moyen était de la photographier nue pour la couverture... Elle n’était pas enthousiaste. Finalement, je l’ai convaincue, et à mon retour en Angleterre, c’est arrivé tout naturellement, je me suis retrouvé nu sur la même photo... Quand je l’ai vu, j’ai trouvé cela un peu choquant... que dire de ce qu’allaient en penser les autres ! (John Lennon, The Beatles, 1968)


Quand j'étais jeune tout ce que j'espérais c'était de pouvoir gagner ma vie en pratiquant ce que je faisais le mieux. Mais comme il n'y avait pas de vrai débouché dans la masturbation j'ai dû revenir à mes compétences de bassiste. (Les Claypool)


Quand on travaille avec des hommes, c'est tout de suite à qui a la plus grosse. (Etienne Daho)


Quand quelqu'un me dérange, je n'ai qu'une envie : le frapper, le bousculer, le meurtrir, lui faire mal. Mais quand quelqu'un est gentil, je n'ai qu'une envie : baiser avec lui. (Ambrosia Parsley, Shivaree)


Quand tu m’offres épuisée sous l’œil d’une opaline les charmes vénéneux de tes fragrances intimes. (Hubert-Félix Thiéfaine)


Quand un homme n’a pas peur de coucher avec une femme, c’est qu’il ne l’aime pas. (Jacques Brel, Cité par Marc Robine dans Grand Jacques)


Quatre vingt quinze fois sur cent, La femme s'emmerde en baisant. Qu'elle le taise ou le confesse
C'est pas tous les jours qu'on lui déride les fesses.
(Georges Brassens)


Que je sois en couple ou pas, je ne suis jamais en manque de sexe. Je m'amuse toute seule, si vous voyez ce que je veux dire... (Rihanna).


Que vous fassiez l’amour, avec une femme inerte ou une femme volcan, si vous ne l’aimez pas, il n’y a aucune communicabilité. (Serge Gainsbourg, 1969)


Quel que soit le sexe, chacun a ses emmerdes. (Patti Smith)


Qu'y a-t-il de meilleur que le sexe ? Vous savez quand vous vous retenez de pisser pendant un long moment et que vous pouvez finalement tout lâcher. C'est ça. C'est un de mes sentiments favoris (Deryck Whibley, Sum 41).


Quoi que je fasse, il y aura toujours quelqu'un qui va penser que je suis une pute de boîte de nuit (Madonna).


Sex, drugs and rock n'roll... enlevez la drogue et vous aurez plus de temps pour les deux autres. (Steven Tyler, Aerosmith)


Si chaque cigarette que vous fumez vous enlève sept minutes de vie, chaque partie de Donjons et Dragons repousse de sept heures la perte de votre virginité (Marilyn Manson, Mémoires de l'Enfer, 2000).


Si je me retrouvais sur une île déserte avec Michel Sardou et Marilyn Manson, je pense que je me ferais un dauphin ! (Zazie)


Si je pouvais changer quelque chose en moi, j'aimerais un plus gros pénis. (Robbie Williams)


Si je pouvais me dédoubler, je me ferais l’amour tous les soirs. (Madonna)


Si le groupe manque d’énergie, c’est simplement qu’il a passé toute la nuit précédente à baiser ! (Mick Jagger, The Rolling Stones)


Tout homme a le devoir absolu de tromper de temps en temps sa femme, ne serait-ce que pour lui prouver qu'il l'aime tellement qu'il revient vers elle. Aucun mec ne peut baiser que sa femme. (Johnny Hallyday dans son livre La Terre Promise, Fayard)


Tout le monde vous aime quand vous allez avoir un orgasme. (Madonna)


Toutes ces filles qui papillonnaient autour des groupes glitter au Max's étaient redoutables. Elles bossaient toutes dans des salons de massage - une industrie florissante à New York à cette époque. Tu rentrais là-dedans, soi-disant pour te faire masser, mais en fait, c'était pour une branlette ou une pipe. Et toutes tes copines bossaient dans ces salons, à "faire des massages" toute la journée. (Dee Dee Ramone, The Ramones)


Tu ne pourras pas monter ton groupe et dire que ce sera culte, c'est comme si tu éjaculais avant même de baiser. (John Gelso, Profanatica)


Un disque, c'est sexuel. Tout sort du caleçon. Soit c'est propre, soit c'est sale (Jacques Dutronc).


Un jour, j'étais au lit avec une fille et au moment fatidique elle s'est exclamée : « C'est fou ce que tu ressembles à ton père ! » (David Hallyday)


Un jour, Madonna sera probablement à genoux en train de me tailler une pipe avec trois de ses copines mais il faut d'abord que je vende dix millions de disques et que j'ai le corps de Ricky Martin (Matthew Bellamy, Muse).


Une femme économe a très vite compris que c'est dans la position horizontale qu'elle use le moins ses souliers (Pierre Perret).


Une femme qui vomit c'est pratique en levrette parce que ça lui contracte le vagin. (Sunglasses Man, Coming Strike)


Vous n’imaginez pas à quel point j’étais déçu. Je pensais, comme beaucoup de garçons, qu’elle serait plutôt du genre à faire beaucoup de bruit... Mais elle n’en faisait aucun quand on faisait l’amour. Elle restait allongée comme une grenouille morte, et elle s’est même énervée quand je gémissais, disant que je lui cassais « toute sa concentration. » J’étais tellement désabusé après ça que j’ai pris des antidépresseurs pendant un mois (Adam Levine, Maroon 5, à propos de Maria Sharapova, joueuse de tennis).


Vous regardez les journaux et vous voyez des personnes mutilées, et c'est ça le vrai sujet. Ce n'est pas de dire un truc du genre « Oh, j'ai baisé Noel Gallagher ! » Ce que j'ai déjà fait (Pete Doherty).


Vous savez, la musique, c'est du sexe. (Dick Dale)


Y a pas plus de honte A se refuser, Ni plus de mérite Qu'à se faire baiser. (Georges Brassens, Chansonnette à celle qui reste pucelle)


Y'a rien de plus beau, Qu'une femme amoureuse qui fait l'amour. (Pierre Perret, Y'a rien de plus beau)

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Nouveautés - Contact